L'environnement Conserver les échantillons

Pour être en mesure d'effectuer une surveillance efficace de l'environnement dans le temps, il est nécessaire d'assurer la conservation des échantillons prélevés dans le cadre de cette surveillance...sur une durée d'au moins un siècle. Des analyses rétroactives, complémentaires ou détaillées, pourraient ainsi être réalisées si un besoin futur se présentait.

Préserver la mémoire de l'environnement

L'Andra a mis en exploitation une écothèque dans l'Est de la France, à la limite des départements de la Meuse et de la Haute-Marne, là où serait implanté le centre de stockage profond si sa construction était autorisée. Associée à une base de données, cette installation unique permettra de préserver, à long terme, des échantillons prélevés dans le cadre de l'Observatoire pérenne de l'environnement.

Elle garantira la conservation et la  traçabilité de ces échantillons pour offrir la possibilité d'effectuer de nouvelles mesures environnementales si le besoin se présentait ou si de nouvelles technologies voyaient le jour.

Les échantillons préservés concernent l'ensemble des milieux de l'environnement observés : sols, lichens, mousses, insectes, eau, air...

Selon leur nature, ils sont conservés :

  • dans une salle à température ambiante (pour les échantillons de sols par exemple)
  • dans des salles à température et humiditée contrôlées (pour les échantillons d'insectes...)
  • dans des salles frigorifiques (+4°C) pour les eaux
  • dans des cuves cryogéniques (-150°C) pour les végétaux, les organes d'animaux, le lait, le fromage...

En attendant, la création de cette écothèque, les échantillons prélevés sont conservés à l'Observatoire de recherche sur la qualité de l'environnement du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) de Pau.

Visuel associé à l'articleLes échantillons cryogénisés dans l'azote liquide.