L'environnement Un suivi complet

Le système d'étude de l'Observatoire pérenne de l'environnement repose sur plusieurs centaines de points d'observation et des outils performants. Les études sont menées selon les mêmes méthodes que celles des réseaux nationaux et internationnaux de surveillance environnementale. 

Dans le cadre de l'Observatoire, tous les milieux de l'environnement sont étudiés simultanément : eau, air, sols, flore, faune et évidemment l'homme.

Les activités humaines

Etude des activités humaines et de leur conséquence sur l'environnement :

  • Pratiques agricoles, modes d'exploitation des cultures et des forêts, et de leur évolution en temps réel et à long terme ;
  • Changements socio-économiques (augmentation de la population, construction d'habitation, développement des transports...) et de leur impact;
  • Surveillance de la qualité des produits agro-alimentaires locaux : lait, fromage, oeufs, céréales, fruits et légumes pour rechercher par exemple la trace de micro-polluants ou d'éléments métalliques et radiologiques.

La faune

L'Observatoire étudie la faune et l'impact des modifications des milieux naturels et des changements climatiques sur les espèces vivantes. Il cherche ainsi à suivre les espèces communes mais aussi à définir les populations les plus vulnérables pour contribuer à leur préservation. Différentes méthodes sont utilisées :

  • Observation directe de jour et de nuit ;
  • Recherche d'indices de présence : déjections, poils, traces de repas ;
  • Etude des carnets de chasse ;
  • Ecoutes et captures, notamment pour les oiseaux, témoins importants de la biodiversité.

La flore

Les inventaires et les suivis de la flore permettent de trouver des espèces caractéristiques de la santé des écosystèmes et des plantes bio-indicatrices ou bio-accumulatrices, c'est à dire capables d'absorber et de concentrer certaines substances chimiques et radiologiques présentes dans l'environnement.

L'air

Des instruments sont mis en place pour analyser la climatologie régionale et définir des modèles afin de mieux connaître l'évolution du climat local. Une station atmosphérique sera installée pour permettre un suivi de l'air, à long terme. Réalisées au sol et à différentes hauteurs d'un pylône de 120 mètres de haut, les mesures seront effectuées sur :

  • la température,
  • le taux d'humidité,
  • la force des vents,
  • la concentration des différents gaz,
  • les propriétés des poussières atmosphériques.

L'eau

La qualité de l'eau est souvent le premier reflet de l'état de l'environnement en raison du rôle principal qu'elle joue dans le transport des éléments chimiques et organiques. La surveillance de l'eau fait l'objet d'une réglementation rigoureuse. Un suivi régulier des eaux, y compris souterraines, est ainsi mis en place afin :

  • d'analyser leurs propriétés physiques et chimiques,
  • d'évaluer leur potabilité,
  • de rechercher des substances indésirables : nitrates, pesticides, métaux, hydrocarbures...
  • d'étudier la faune aquatique.

Les sols

Les caractéristiques des sols sont importantes car elles ont un impact sur la productivité agricole et forestière, la réserve en eau et la biodiversité. Elles influencent également les transferts des éléments chimiques entre la végétation, l'eau, l'atmosphère et le sous-sol. Une cartographie des sols au 1/50 000e est effectuée ainsi qu'une description très fine de leur nature (texture, teneur en eau, concentration en métaux, niveau de radioactivité...). L'une des originalité de l'Observatoire de l'Andra est d'étudier également la faune présente dans ces sols, comme les vers de terre.