L'environnement Un dispositif unique d'observation de l'environnement

Etudier précisément l'environnement et suivre son évolution sur 100 ans, tel est l'enjeu de l'Observatoire pérenne de l'environnement (OPE) mis en place par l'Andra depuis 2007 à la limite des départements de la Meuse et de la Haute-Marne. L'originalité de cet Observatoire repose sur sa durée, son territoire d'observation étendu et son champ d'action très large. En ce sens, son rôle va bien au-delà des obligations réglementaires imposées aux installations industrielles. L’OPE fait aujourd’hui partie d’une dizaine de réseaux nationaux et européens de suivi de l’environnement et a été labellisé Système d’observation et d’expérimentation au long terme pour la recherche en environnement (SOERE).

Des missions primordiales

  • Décrire précisément l’état initial de l’environnement, aussi bien physique et chimique que biologique et radiologique.

Cet état initial va s'effectuer jusqu'à ce que débutent les travaux de constuction du stockage. Il décrira également le contexte socio-économique ainsi que le patrimoine culturel sur lesquels le stockage est susceptible d'avoir des répercussions. En raison de sa durée très longue et de la prise en compte de tous les milieux, cet état des lieux sera vraiment représentatif de l'environnement tel qu'il est avant la création du stockage.

  • Analyser l'évolution de l'environnement et connaître précisément l'impact du futur stockage.

L'Observatoire a aussi pour but de comprendre les interactions entre les différents milieux environnementaux (écosystèmes) et de suivre leur évolution. Il étudiera les influences respectives sur l'environnement des activités industrielles, notamment celles liées au stockage, des évolutions naturelles (comme le changement climatique) et des modifications des pratiques agricoles et forestières. L'Andra sera en mesure de différencier les origines des éventuelles perturbations constatées.

Afin de garantir cette surveillance, une écothèque permet la conservation à long terme d'échantillons prélevés dans le cadre de l'Observatoire afin de réaliser des analyses rétrospectives complémentaires si des besoins futurs se présentaient ou si une évolution technologique permettait des analyses plus précises.

  • Poursuivre le contrôle au-delà de la fermeture du centre de stockage, jusqu'à la fin de sa phase de surveillance, soit sur une durée de plusieurs siècles.

Le stockage est conçu pour être sûr sans nécessiter d'intervention humaine une fois qu'il sera fermé. Lorsque les prochaines générations décideront de fermer le stockage, celui-ci et son environnement continueront tout de même d'être surveillés pendant plusieurs siècles pour vérifier son bon fonctionnement et contrôler son impact.