Questions sur les déchetsN°9

Les déchets nucléaires produisent une forte chaleur. Ne pourrait-on pas exploiter cette chaleur pour produire de l'électricité ?

Tim, Paris

Notre réponse

En effet, les colis de déchets dits de haute activité à vie longue (déchets vitrifiés) dégagent de la chaleur. La puissance thermique de chaque colis est de l’ordre de 2000 W au moment de sa fabrication. Elle descend à 500 W (chaleur dégagée par un petit radiateur) au bout d’une soixantaine d’années, et continue à décroître ensuite plus lentement.

Areva, dans la conception de la dernière extension des entreposages de déchets de haute activité sur le site de la Hague, utilise déjà ce dégagement de chaleur pour auto entretenir, par tirage naturel, une circulation d'air, qui assure le refroidissement des colis de déchets.

Quant à l’Andra, même si chaleur dégagée par les déchets aura nettement diminué au moment de leur arrivée sur Cigéo, elle étudie les possibilités d’optimisation énergétique du futur Centre industriel de stockage géologique (Cigéo) liées à la récupération de la chaleur ou d’air provenant des installations souterraines. Néanmoins, il n’est pas rentable d’exploiter ce dégagement de chaleur pour produire de l’électricité au sens où en l’entend habituellement.

Navigate Navigate

Posez-nous votre question

* champs obligatoires * email invalide
0 / 150 caractères
Non publié sur le site