Stockage Stockage de surface

Photo d'un centre de stockage pour les déchets TFA

Le stockage de surface convient aux déchets de très faible activité (TFA) ainsi qu’aux déchets de faible et moyenne activité à vie courte (FMA-VC). En effet, les TFA, ont un niveau de radioactivité proche de la radioactivité naturelle alors que les déchets FMA-VC contiennent des substances radioactives dont la durée de vie est courte, c’est-à-dire qui ne présentent plus de risque au bout de quelques centaines d'années.

La France est le premier pays au monde à s’être doté d’un centre de stockage de déchets TFA, situé dans le département de l’Aube. Les déchets FMA-VC ont, quant à eux, été stockés dans un centre situé près de Digulleville dans la Manche avant que celui situé dans l’Aube ne prenne le relais à partir de 1992.

Un centre dédié aux déchets TFA

Les déchets TFA proviennent principalement du démantèlement des installations nucléaires ou d’industries classiques (chimie, production d’énergie…). Leur niveau de radioactivité est proche de la radioactivité naturelle.

En France, il existe un centre de stockage pour les déchets TFA, ouvert en 2003 à Morvilliers dans l’Aube. La France est d’ailleurs le premier pays au monde à s’être doté d’une telle installation.

Au centre de l’Andra situé à Morvilliers, les déchets sont disposés en couches horizontales successives (une dizaine en moyenne) dans des alvéoles creusées à quelques mètres de profondeur au sein d'une roche argileuse. Une fois pleine, l'alvéole est définitivement fermée, puis recouverte d'un film étanche et d’une couche d’argile compactée pour lui redonner son imperméabilité d’origine.

Le Centre industriel de regroupement, d... par andra

Un centre dédié aux déchets FMA-VC

Les déchets FMA-VC sont essentiellement des petits équipements ayant servi dans l’exploitation d’installations nucléaires (gants, outils, vêtements…). Faiblement à moyennement radioactifs, ils sont porteurs d'une majorité de substances à vie courte... Ils peuvent donc être stockés en surface, dans des ouvrages spécifiques.

Historiquement, il s'agit du premier type de déchets radioactifs en France à avoir bénéficié d’un stockage. Le premier site de stockage de déchets radioactifs français est le centre de surface de la Manche. Ouvert en 1969 à Digulleville, il a atteint sa capacité maximale en 1994, date à laquelle il a été fermé. Il fait désormais l’objet d’une surveillance environnementale qui durera environ 300 ans. En 1992, un deuxième centre a été créé par l’Andra à Soulaines-Dhuys dans l’Aube, pour prendre le relais.

À Soulaines-Dhuys, les déchets sont stockés en surface dans des ouvrages en béton armé de 25 mètres de long et de 8 mètres de haut. Une fois remplis, ces ouvrages sont fermés par une dalle en béton sur laquelle est ensuite posé un revêtement imperméable. Une couverture définitive de plusieurs mètres d’épaisseur sera finalement placée sur les ouvrages de stockage pour assurer la protection des colis contre les eaux de pluie ou les intrusions.

TFA - Situé près de Morvilliers dans l’Aube, le Centre de stockage des déchets TFA a une superficie d’environ 45 hectares dont 28,5 sont dédiés au stockage.
Vue aérienne du centre de stockage des déchets TFA dans l'Aube
TFA - Les déchets sont stockés dans des alvéoles de xx mètres de longs, creusés à moins de 10 mètres de profondeur.
vue aérienne d'un centre de stockage de surface
TFA - A leur arrivée sur le centre, les camions livrant les colis de déchets sont systématiquement contrôlés afin de vérifier leur niveau de radioactivité.
contrôle d'un camion de livraison de colis de déchets TFA
TFA - Une fois livré, chaque colis de déchets fait l’objet de contrôles. Est vérifié le fait qu’il respecte les critères techniques mis en place par l’Andra et qu’il peut être stocké.
manutention d'un colis de déchets TFA
TFA - Avant d’être stockés, certains colis volumineux peuvent être compactés afin de réduire le volume à stocker. C’est le cas des déchets métalliques qui, une fois compactés, sont emballés dans du vinyle.
emballages de déchets métalliques en vinyle
TFA - Les colis de déchets sont stockés dans des alvéoles différentes en fonction de leur nature. Ils sont empilés les uns sur les autres, en couches horizontales : 10 en moyenne par alvéole.
vue intérieure d'une unité de stockage de déchets TFA
TFA - Afin de protéger les colis de déchets contre l’eau de pluie, les alvéoles de stockage sont recouvertes d’un toit mobile tout au long de leur remplissage.
toit mobile recouvrant les alvéoles de stockage des déchets TFA
TFA - Afin d’immobiliser les colis de déchets et de combler les vides, chaque couche de déchets est recouverte de terre ou de sable.
couche de sable recouvrant des colis de déchets
TFA - Une fois remplie, les alvéoles sont recouvertes d’un film étanche. Un film identique est également posé au fond de chaque alvéole.
film étanche recouvrant des alvéoles
TFA - Une fois pleines et fermées par un film étanche, les alvéoles sont recouvertes d’une couverture définitive composée de plusieurs couches de matériaux, dont de l’argile. Celle-ci permet de protéger les colis contre les eaux de pluie.
vue aérienne d'un centre de stockage
FMA-VC - Implanté dans le département de l’Aube près de la commune de Soulaines-Dhuys, le Centre de stockage des déchets FMA a une superficie de 95 hectares dont 30 dédiés au stockage des déchets.
Vue aérienne de la commune de Soulaines-Dhuys
FMA-VC - Le Centre de stockage FMA est autorisé à stocker 1 million de mètres cubes qui seront répartis dans près de xx ouvrages de stockage.
vue aérienne du centre de stockage FMA-VC
FMA-VC - Afin de protéger les colis de déchets des eaux de pluie, les alévoles sont recouvertes d’un toit mobile tout au long de leur remplissage.
vue aérienne de toits mobiles
FMA-VC - Dès leur arrivée sur le centre, les colis de déchets sont contrôlés afin de vérifier qu’ils sont conformes aux exigences techniques de l’Andra. Régulièrement, certains d’entre eux sont prélevés au hasard et ouverts pour vérifier leur contenu.
contrôle d'un colis de déchets ouvert
FMA-VC - Chaque colis de déchets comporte un code barre permettant son identification. Les données sont enregistrées et permettent à tout moment de retrouver l’origine du colis ainsi que son contenu.
code barre sur un colis de déchets
FMA-VC - Sur le centre, un atelier permet de préparer les colis au stockage lorsque cela est nécessaire. Une presse de 1 000 tonne permet ainsi de compacter certains colis métalliques et réduire le volume à stocker.  
compactage d'un colis métallique
FMA-VC - Les colis sont stockés dans des ouvrages séparés en fonction de leur nature. Leur empilement dans les cases en béton se fait de manière automatisée. L’emplacement précis de chaque colis est enregistré dans une base de données informatique.
colis de déchets stockés et empilés
FMA-VC - Afin d’immobiliser les colis de déchets, les vides entre ces colis sont comblés par du gravier, pour les colis en béton,et du béton pour les colis métalliques.
comblage des colis de déchets avec du béton et du gravier
FMA-VC - Une fois pleins, les ouvrages de stockage sont fermés par une dalle en béton féraillée de xx cm d’épaisseur. Celle-ci est ensuite recouverte d’un revêtement imperméable.
fermeture des ouvrages de stockage
FMA-VC - Un réseau de galeries souterraines construit sous les ouvrages de stockage permet de récupérer les eaux qui auraient pu s’infiltrer et traverser ces ouvrages. Si une contamination est détectée, ces eaux sont envoyées vers une station de traitement afin d’être retraitées.
ouvrier contrôlant les eaux récupérées sous un centre de stockage
FMA-VC - Plus de 20 000 mesures sont réalisées chaque année dans l’environnement pour vérifier l’impact du Centre. Des échantillons (eau, air, flore…) sont prélevés à diverses fréquences et comparés aux mesures réalisées avant la mise en service du Centre.
prélèvement de plantes
FMA-VC - Lorsque le stockage sera plein, il sera définitivement fermé et recouvert par une couverture étanche constituée de différents matériaux afin de protéger les ouvrages de stockage. C’est le cas du premier Centre de stockage au monde ouvert dans la Manche en 1969.
Vue aérienne du centre de stockage de la Manche