Classification Catégories de déchets radioactifs

Photo de déchets radioactifs

En France, les déchets radioactifs font l’objet d’une classification en cinq catégories selon notamment leur dangerosité et leur durée de vie. A chaque catégorie de déchets correspond ainsi une solution de gestion adaptée à leur nature.

Distinguer les déchets radioactifs

Les déchets radioactifs sont très divers. La plupart d'entre eux contiennent le même type de substances, chimiques ou radioactives, mais dans des quantités plus ou moins importantes. En fonction de leur composition, ils sont donc plus ou moins dangereux, pendant plus ou moins longtemps.

Pour permettre une gestion la plus adaptée à leur nature et la plus sûre possible, les déchets sont classés en catégories présentant des caractéristiques similaires

En France, cette classification repose notamment sur deux paramètres, qui donnent leur nom aux déchets :

  • leur niveau de radioactivité : en fonction de la quantité et de la nature des substances qu’ils contiennent, ces déchets sont très faiblement, faiblement, moyennement ou hautement radioactifs ;
  • leur durée de vie : qui dépend du temps pendant lequel les substances qu’ils contiennent resteront radioactives. Les déchets contiennent tous un mélange de substances à vie courte (période radioactive ≤ 31 ans) et à vie longue (période > 31 ans). Mais par simplification, les déchets contenant une majorité de substances à vie courte sont appelés déchets à vie courte, et inversement.

Classer les déchets radioactifs

En France, il existe 5 catégories de déchets radioactifs :

  • les déchets de très faible activité (TFA),
  • les déchets de faible et moyenne activité à vie courte (FMA-VC),
  • les déchets de faible activité à vie longue (FA-VL),
  • les déchets de moyenne activité à vie longue (MA-VL),
  • les déchets de haute activité (HA).

Chaque catégorie fait ainsi l’objet d’un mode de gestion adapté à la fois à la dangerosité et à l‘évolution des déchets dans le temps.

Tableau classant les déchets radioactifs en fonction de leur niveau d'activité et de leur période radioactive